Accueil > Conseils/ informations > Le sens des choses entre Afrique et Occident.

Le sens des choses entre Afrique et Occident.

mardi 12 février 2019

En Afrique les seins sont de simples biberons qui maintiennent la nourriture de l’enfant à température, rien d’érotique dans ces appendices mammaires qui flétrissent au fil des allaitements. Avant la télévision, qui colporte des coutumes venues d’ailleurs, dans l’Afrique rurale les femmes vivaient et travaillaient seins nus sans la moindre gène. C’est le blanc qui a apporté une forme de pudeur malsaine et introduit le soutien gorge aussi inutile qu’inconfortable. En occident le sein nu évoque le désir et la sexualité, en Afrique il indique plutôt l’âge de la partenaire et sa capacité à se reproduire. La plupart du temps, même en zones musulmanes la femme africaine ne ressentira aucune gène à faire examiner sa poitrine en public dans une groupe de femmes. L’allaitement en public est de pratique courante même en ville. Dans la statuaire qui nous intéresse tous les signes montrés ou cachés auront un sens et une signification. Ainsi la taille et la structure des seins sera une indication de la fécondité potentielle, de même que la taille du pénis chez un homme indiquera sa puissance virile. Dans la statuaire occidentale le pubis féminin est lisse, la porte est inexistante ! En Afrique la fente vulvaire sera montrée pour indiquer quelle a une fonction signifiante dans le personnage représenté, en claire que la personne représentée se sert de sa vulve ou est disponible à une activité sexuelle. De même sur les masques de ventre masculins l’urètre du pénis est signifié par un orifice pour illustrer la capacité reproductrice souhaitée. Les scarifications donnent des indications d’appartenance ethniques et de rang. Les accessoires comme les colliers, les bracelets qu’ils soient sculptés dans le bois ou ajoutés ont toujours un sens. Il faudra être attentif à tous ces attributs, gourde, calebasse, bâton, couteau, chapeau, miroir, forme de coiffure, plis autour du cou etc…
Paradoxalement en Afrique on ne parle pas de sexe ni de plaisir sexuel c’est un tabou, mais on y pense à chaque instant et on le met en acte avec beaucoup de facilité. La sexualité est plus une affaire de pouvoir et de puissance que d’amour romantique et de sensualité.