Accueil > Informations Pratiques pour le collectionneur

Informations Pratiques pour le collectionneur

Que voit-on sur un objet de culte animiste africain ?  publié le 16 avril 2019 28 lectures

En préambule je tiens à rappeler que si l’Afrique est peuplée de 55 % de chrétiens ou affiliés et 45% de musulmans 100% des africains restent profondément animistes. Quand je rentre de mission en brousse dans une communauté religieuse il est fréquent que le responsable, s’il me voit décharger mes bagages pousse des cris horrifiés en me voyant rapporter des fétiches. En Afrique tout le monde croit aux esprits à l’envoutement et la sorcellerie. Les statuettes et les fétiches sont là pour que les esprits (...)

La patine  publié le 16 avril 2019 23 lectures

La patine est la couleur que l’artisan ou l’artiste a voulu donner à la pièce une fois terminée, elle a un sens à l’origine qui change d’une région et d’une tribu à l’autre. Puis avec l’usage elle se transforme, le bois se lisse sur les zones de frottements douces comme le tissu, la peau, les poils. Elle peut aussi s’abraser avec des frottements plus durs contre le sol, la pierre, le métal. Les pièces africaines magiques sont cachées souvent dans des réduits clos et humides où elles moisissent puis lors de (...)

La trace de l’outil  publié le 16 avril 2019 22 lectures

L’outil principal africain est la machette suivit par le couteau, la pièce de bois étant tenue à la main ou entre les pieds. Pour le dégrossissage on utilise l’herminette une sorte de petit « marteau à lame tranchante. Avec la colonisation les outils de sculpture ont pénétrés l’Afrique, ils ont été importés mais surtout copiés localement. Notamment le ciseau à bois, outil tenu d’une main alors que l’autre tient un poids qui le heurte et fait pénétrer la lame à l’endroit où va sauté le copeau. Tous ces outils (...)

Le bois  publié le 16 avril 2019 21 lectures

En Afrique vous avez toute sorte de bois, leur essence modifie leur couleur, certains avec le temps s’oxydent et changent de patine. Certains sont très durs et permettent de fins détails, d’autres sont tendres et fragiles. Ne soyez pas surpris si vous cassez une pièce de découvrir qu’elle est en bois blanc alors que sa patine est très noire. Les artisans africains ne vont pas chercher le bois très loin souvent l’artisan qui travaille pour les commandes faites par le féticheur local a ses arbres qu’il (...)